10 mars 2021

Projet de loi N° 3975

de la Partage de la valeur au sein des entreprises et ses conséquences sur leur gouvernance, leur compétitivité et la consommation des ménages ratifiant l’ordonnance n° 2021-49 du 20 janvier 2021 relative aux classifications et rémunérations au sein de la branche ferroviaire

Extrait

Mesdames, Messieurs, Dans le cadre du nouveau pacte ferroviaire issu de la loi n° 2018‑515 du 27 juin 2018, les enjeux liés à l’ouverture à la concurrence et à l’arrêt du recrutement au statut à partir du 1er janvier 2020, nécessitent la mise en place d’un cadre protecteur pour les salariés, garantissant les conditions d’un traitement équitable entre les entreprises de la branche.

C’est la raison pour laquelle le Gouvernement et le législateur ont renvoyé aux partenaires sociaux le soin de poursuivre la négociation de la convention collective de la branche ferroviaire initiée à la suite de la loi n° 2014‑872 du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire.

La loi n° 2018‑515 du 27 juin 2018 pour un nouveau pacte ferroviaire puis la loi n° 2019‑1428 du 24 décembre 2019 d’orientation des mobilités ont dans ce cadre prévu la faculté pour le Gouvernement de prendre par voie d’ordonnance toute mesure relevant du domaine de la loi per...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur ce projet de loi.

Pour raisons techniques, le dépôt des commentaires est momentanément désactivé.

Inscription
ou
Connexion