Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et avril 2024

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 37 sur 37 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires économiques - Intervention le 09/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Monsieur le ministre, vous avez commencé votre intervention en évoquant les 84,7 milliards d'euros de déficit, choisissant d'en faire une lecture positive. Quant à moi, je suis fortement préoccupé par nos exportations agricoles et agroalimentaires tombées à un niveau rarement atteint. Hélas, cela ne va pas s'arranger ! Car les décisions qui ont été prises au cours des dernières années et la multiplication des réglementations contribuent à tout dégrader. Parce qu'elle veut laver plus blanc que blanc, la France passe son temps à interdire. Dans mon territoire, une petite entreprise qui emploie 120 personnes va sans doute fermer, parce qu'on a décidé d'y ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 30/11/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Question orale du 23/11/2021 : Situation de la pêche après le brexit

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Si tel n'est pas le cas, à quand une première action de pression pour obtenir les licences de pêche ?

Consulter

Question orale du 23/11/2021 : Situation de la pêche après le brexit

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Avez-vous déjà fait une croix sur une partie de vos engagements ?

Consulter

Question orale du 23/11/2021 : Situation de la pêche après le brexit

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Quel mépris pour ces hommes et ces femmes, dont la pêche est toute la vie !

Consulter

Question orale du 23/11/2021 : Situation de la pêche après le brexit

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Nos espoirs s'émoussent, et les pêcheurs français et leurs familles s'épuisent. Il y a pire : la ministre de la mer a prononcé la semaine dernière une petite phrase dans laquelle elle évoque l'indemnisation qui serait versée pour compenser la destruction des bateaux des pêcheurs qui n'auraient pas obtenu d'autorisation.

Consulter

Question orale du 23/11/2021 : Situation de la pêche après le brexit

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Je vous l'avoue, comme beaucoup de Français, j'y ai cru ! Malheureusement, les jours et les semaines défilent et rien ne se passe !

Consulter

Question orale du 23/11/2021 : Situation de la pêche après le brexit

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Il y a un mois, à grand renfort de déclarations médiatiques, le Gouvernement a annoncé avec fermeté que si nous n'obtenions pas toutes les licences demandées, des mesures de pression seraient engagées à compter du 2 novembre.

Consulter

Question orale du 23/11/2021 : Situation de la pêche après le brexit

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Le 30 décembre dernier, un accord post-Brexit était enfin conclu et un délai de trois mois était annoncé pour régler ce qui apparaissait alors comme des détails relatifs aux autorisations de pêche : transmission des listes, renouvellement des bateaux, etc. Force est de constater que les mois ont passé, que les mesures prévues dans l'accord ne sont pas respectées, que les négociations se sont en réalité déroulées à sens unique et que toute la filière commence à douter de votre capacité à obtenir les fameuses licences !

Consulter

Question orale du 23/11/2021 : Situation de la pêche après le brexit

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Je concluais mon propos par une question simple : allez-vous abandonner les pêcheurs et leurs familles ?

Consulter

Question orale du 23/11/2021 : Situation de la pêche après le brexit

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Le 8 décembre dernier, je prenais la parole devant cette assemblée pour défendre les intérêts de la filière pêche française dans les zones maritimes britanniques des îles anglo-normandes, en pleine négociation du Brexit.

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 20/10/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Je voudrais revenir sur la question du travail à façon. Si je ne conteste pas qu'il y a un problème, il ne faudrait pas que ce soit l'occasion d'imposer de nouvelles contraintes aux agriculteurs, en particulier à travers des formalités administratives. La très grande majorité des personnes qui y ont recours le font de manière ponctuelle, par exemple en raison d'aléas climatiques. Il n'y a rien de systématique. Je pense pour ma part qu'il serait préférable de travailler sur la définition de l'agriculteur actif, car c'est là le nœud du problème. Quelle n'est pas notre surprise lorsque nous apprenons que tel ou tel qui n'a rien à voir avec la profession ...

Consulter

Question orale du 19/10/2021 : Crise de la filière du lait bio

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Depuis de nombreuses années, nous demandons un changement du modèle agricole français. Nous voulons une agriculture plus respectueuse de l'environnement, sans OGM – organismes génétiquement modifiés –, sans pesticides et ainsi de suite. Nous voulons le bien-être animal dans des élevages à taille humaine, avec des animaux qui pâturent et ne sont pas traités aux antibiotiques. Nous voulons surtout que toutes les exploitations bénéficient du label HVE – haute valeur environnementale. Certains agriculteurs engagent donc leur entreprise dans des évolutions structurelles qui nécessitent des investissements importants et impliquent davantage de risques. ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 13/10/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Nous cherchons tous des solutions pour produire de l'énergie propre. Or les communes littorales se heurtent à un problème : la complexité des lois les empêche presque toujours d'utiliser les friches et les terres non exploitables qu'elles abritent, comme les autres communes, pour produire des énergies renouvelables. Je ne propose évidemment pas d'y implanter des éoliennes – vous comprendrez que c'est impossible –, mais il est dommage de ne pas saisir la possibilité d'y installer des panneaux photovoltaïques. C'est ce que tout le monde aimerait faire, par exemple, dans ma commune, où il existe une friche de plusieurs hectares qui ne se situe malheureusement ...

Consulter

Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire - Intervention le 21/07/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire - Intervention le 21/07/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/05/2021 : Accès au foncier agricole

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Nous avons évoqué à plusieurs reprises depuis hier soir cet amendement qui propose de soustraire du champ d'application du nouveau dispositif les opérations réalisées entre membres d'une même famille jusqu'au troisième degré inclus.

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 19/05/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 03/02/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Le 24 décembre dernier, les Européens et le Royaume-Uni ont conclu un accord sur leurs futures relations commerciales, ce qui leur a permis d'éviter le choc du « no deal ». L'Union européenne offre ainsi à son ancien membre un accès inédit, sans droit de douane ni quota, à son immense marché de 450 millions d'habitants. De leur côté, les Britanniques reprennent le contrôle de leurs eaux. Cet accord prévoit une période de transition de cinq ans et demi, jusqu'en 2026, à l'issue de laquelle les pêcheurs européens auront progressivement renoncé à 25 % de leurs prises, qui représentent chaque année 650 millions d'euros. Problème : nous ne savons pas ...

Consulter

Question orale du 08/12/2020 : Conséquences du brexit pour les pêcheurs

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Le port de Saint-Malo perdrait alors son caractère stratégique pour les armements de navires de pêche. L'absence d'accord ou un mauvais accord aurait un impact sur toutes les politiques de pêche en Europe et remettrait en question un équilibre patiemment conçu. Lors d'un déplacement à Boulogne-sur-Mer la semaine dernière, monsieur le Premier ministre, vous avez été interpellé par les marins pêcheurs. Or la réponse que vous avez formulée m'inquiète beaucoup : « C'est une négociation et une négociation doit aboutir à des compromis. » Ma question est donc simple : allez-vous sacrifier la pêche française et les marins pêcheurs pour signer un accord ...

Consulter

Question orale du 08/12/2020 : Conséquences du brexit pour les pêcheurs

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Si Jersey reprenait la main sur ses eaux et distribuait des droits de pêche payants, les marins de Saint-Malo seraient contraints, pour pêcher, de naviguer deux à trois heures supplémentaires.

Consulter

Question orale du 08/12/2020 : Conséquences du brexit pour les pêcheurs

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Monsieur le Premier ministre, il reste à Londres et à l'Union européenne vingt-quatre jours pour parvenir à un accord, puisque la période de transition post-Brexit s'achèvera le 31 décembre prochain. S'il n'y a pas d'accord, les règles de l'Organisation mondiale du commerce s'imposeront avec toutes leurs conséquences. Cet après-midi, je vous parlerai non pas de l'impact sur l'agriculture, sur le transport, sur le tourisme ou sur les nombreux Britanniques qui possèdent une résidence secondaire chez nous, mais plutôt de l'instauration de droits de douane et de quotas pour nos pêcheurs. Un « no deal » aurait des conséquences considérables pour l'Union ...

Consulter

Question orale du 24/11/2020 : Conséquences du brexit sur la pêche française.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

… alors que cela fait des siècles qu'ils ont la chance de pouvoir travailler dans cette zone. On a du mal à comprendre l'absence d'accord alors que le Royaume-Uni en a plus besoin que nous, puisque la moitié de ses exportations se fait en direction de l'Union européenne. Si l'accord achoppe sur la problématique de la pêche, je ne comprends pas pourquoi les Britanniques n'acceptent pas nos propositions.

Consulter

Question orale du 24/11/2020 : Conséquences du brexit sur la pêche française.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Je vous remercie pour cette réponse, monsieur le secrétaire d'État, mais comprenez tout de même l'inquiétude des pêcheurs…

Consulter

Question orale du 24/11/2020 : Conséquences du brexit sur la pêche française.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

La Bretagne représente 40 % à 45 % de la pêche française, secteur qui est un des moteurs de l'économie régionale. Avec 1 180 embarcations, la pêche bretonne représente 27 % des navires de la métropole. Faute d'accord, ce territoire maritime sera amputé de moitié. Les pertes seraient alors considérables pour les 4 990 marins pêcheurs et pour leurs familles. En Bretagne, la filière des produits de la mer totalise 16 500 emplois, dont 1 000 emplois à terre, répartis principalement entre le mareyage et les industries alimentaires. Dans ma circonscription, à Saint-Malo, la majorité des pêcheurs travaillent dans les eaux de Jersey en vertu de l'accord de ...

Consulter

Question orale du 24/11/2020 : Conséquences du brexit sur la pêche française.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Il nous reste moins de quarante jours pour trouver un accord avec Londres. Faute de compromis sur la pêche avant le 31 décembre prochain, nous verrons s'appliquer les règles de l'OMC – Organisation mondiale du commerce – , synonymes de droits de douane élevés et de contrôle douanier pour les entreprises, avec le risque de voir émerger à nos portes une plateforme de réexportation vers le continent de produits en partie étrangers qui ne seraient soumis à aucun quota ni droits de douane.

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 03/11/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Je représente une région très touristique, à savoir la région de Saint-Malo, Dinard et de leurs communes environnantes. Je voudrais vous parler du Royaume-Uni. Pensez-vous qu'un accord puisse être trouvé pour le Brexit ? Nous sommes à moins de deux mois de la date fatidique. Chez nous, beaucoup de citoyens britanniques sont propriétaires de résidences secondaires. À compter du 1er janvier 2021, ces citoyens ne pourront plus résider dans l'Union européenne au cours d'une période excédant 90 jours. Pour une zone touristique comme la nôtre, cela entraînerait des conséquences non négligeables sur le plan économique. Le Gouvernement prévoit-il de créer ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 22/09/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Je souhaitais moi aussi évoquer le Brexit et vous faire part de l'inquiétude des pêcheurs, légitime quand on connaît la proximité des eaux territoriales des îles anglo‑normandes. Je veux aussi vous alerter sur les nombreuses réglementations qui empêchent pratiquement toute implantation ou développement d'entreprises conchylicoles sur les côtes françaises. Ces professionnels se sentent abandonnés. Ils sont ravis de la création de ce ministère de la mer et comptent beaucoup sur vous pour qu'une réflexion soit engagée sur les problèmes spécifiques à cette profession. Mon collègue Stéphane Travert l'a évoqué, ces métiers pourraient pourtant ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 22/09/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Bourgeaux

Je suis moi-même né à Saint-Malo, et je représente aujourd'hui ce territoire. Je n'ai pas réussi à aller ailleurs, d'autant que – double peine ! – je suis agriculteur.

Consulter