Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et août 2022

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 219 triés par date — trier par pertinence

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Pour répondre à Nathalie Serre, il est tout à fait vrai que la Chine a une stratégie de « grignotage » des îlots en Mer de Chine méridionale, afin d'accroître sa ZEE et de sécuriser ses voies maritimes, utilisant à cette fin des flottes de pêcheurs soutenues par les puissants moyens de ses garde-côtes. La Chine met également en œuvre une autre stratégie hybride, basée sur l'influence économique et financière. Par les prêts qu'elle accorde, elle place les pays concernés dans sa dépendance, surtout si ceux-ci ne sont, au final, pas en mesure de les rembourser.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart André Chassaigne a posé de nombreuses questions auxquelles je vais m'efforcer de répondre. S'agissant de la crédibilité américaine, qui pourrait être remise en cause par des incursions non-autorisées dans les ZEE de ses alliés, même s'il s'agit d'incidents regrettables, je doute qu'ils remettent en cause, par eux-mêmes, la crédibilité américaine dans la région. Le vrai test de celle-ci sera, à mon sens, la réaction des États-Unis en cas d'incident grave impliquant Taïwan. Vous avez mentionné les nouvelles ambitions de l'Allemagne dans la région indopacifique. Que notre ami et partenaire allemand souhaite s'y investir plus est, de mon point de ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Pour répondre à la question de Marianne Dubois, nous avons assisté, lors de notre déplacement à La Réunion, à un exercice d'évacuation de ressortissants. Ce que nous avons constaté, c'est la nécessité, compte tenu de nos moyens limités sur place, de faire venir des renforts de métropole, ce qui rallonge considérablement le délai d'intervention alors qu'une telle opération d'évacuation exige, au contraire, une mobilisation rapide. C'est pourquoi l'une de nos propositions est, justement, de renforcer nos moyens prépositionnés dans la région, qui ont d'ailleurs commencé à l'être grâce à la LPM.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Enfin, dernière proposition : mobiliser l'Union européenne et ses États membres pour qu'ils s'impliquent plus fortement dans la région. L'Union européenne ne peut se désintéresser de ce qui se passe en Indopacifique compte tenu de l'ampleur des liens économiques qui l'unissent aux principales puissances de cette région. C'est également là que les grands problèmes globaux, à commencer par le changement climatique, trouveront ou pas une solution. En Indopacifique comme ailleurs, l'Union européenne doit défendre ses valeurs et ses intérêts par l'ensemble des moyens à sa disposition. L'Union européenne doit mobiliser les moyens de ses États-membres ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart La troisième proposition porte sur le renforcement des capacités militaires françaises dans la région. Malgré l'éloignement géographique, la France dispose dans la région indopacifique de moyens miliaires stratégiques. De plus, elle projette à l'occasion d'exercices nationaux ou plurilatéraux, ses forces aériennes et maritimes, en prenant appui sur ses territoires ultramarins. Cette présence militaire régulière illustre et défend la souveraineté française, tout en assurant le respect de principes tels que la liberté de circulation maritime ou la protection de l'environnement. Il n'en reste pas moins que ces moyens militaires, cohérents avec la ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart La stratégie française reste, à nos yeux, effectivement pertinente, raison pour laquelle l'une de nos propositions est, de la poursuivre et de la renforcer. En effet, notre première proposition est la poursuite, par la France de sa stratégie actuelle qui vise à dépasser la rivalité sino-américaine en traitant de l'ensemble des sujets : économie, environnement, climat, connectivité, santé etc. avec l'ensemble des États de la zone. La France tente de maintenir un équilibre entre la Chine et les États-Unis. Néanmoins, équilibre ne veut pas dire équidistance et l'Amérique reste un allié majeur, en Indopacifique comme ailleurs dans le monde. En ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart D'où viendrait l'étincelle qui embraserait la région ? De toute évidence, Taïwan est le sujet le plus épineux dans le bras de fer stratégique dans lequel sont engagés la Chine et les États-Unis. À court terme, la Chine ne semble pas prête à déclencher une opération contre Taïwan, de nature à créer une guerre contre les Américains. Cela ne présage pas de ce qui pourrait se passer d'ici 8 à 10 ans. Pour le moment la Chine développe une politique des zones grises, c'est-à-dire, elle pousse à son avantage sans outrepasser le seuil du conflit afin d'intimider les Taïwanais. À long terme l'enjeu est la capacité des États-Unis à maintenir un ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Deuxième conséquence, il en découle une complexification de l'architecture régionale de sécurité. L'alliance AUKUS a été créée dans une région marquée par une série d'alliances conclues de longue date, lesquelles constituent une architecture de sécurité qu'elle est susceptible de complexifier. Cette architecture régionale de sécurité est constituée, d'une part, par des accords de défense bilatéraux, principalement avec les États-Unis et, d'autre part, par des associations ou des dialogues plurilatéraux, impliquant ou non les États-Unis (ASEAN, ADMM+, QUAD…) dont l'objet va au-delà des questions de défense et de sécurité. Or, la ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Finalement, la seule certitude à ce jour, c'est que l'alliance AUKUS est le nom d'un alignement que l'on pourrait qualifier de nouveau et total de l'Australie sur la position des États-Unis, en rupture avec la volonté de souveraineté à l'origine du choix de la France en 2016. Pour autant, cette alliance n'est pas nouvelle car depuis 1951, l'ANZUS lie l'Australie, les États-Unis et la Nouvelle-Zélande. Importantes pour l'Australie, les conséquences d'AUKUS le sont plus encore pour la région et pour le monde. Celles-ci font l'objet d'une analyse approfondie dans notre rapport. La première conséquence de l'alliance AUKUS, est une bipolarisation croissante ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart C'est dans ce contexte qu'est intervenu un événement majeur à la fois pour la région Indopacifique et pour notre pays, mais également pour nos travaux, qui s'en sont trouvés bouleversés. Le 15 septembre 2021, les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie ont annoncé leur nouvel engagement dans une alliance militaire connue sous le nom d'AUKUS. Cette annonce a entraîné la remise en cause du partenariat stratégique entre la France et l'Australie et la dénonciation du contrat de l'entreprise Naval Group pour la construction de douze sous-marins australiens. Vous le savez, en 2016, le gouvernement australien a choisi Naval Group pour la fourniture de douze ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Dans ce contexte, la région indopacifique subit de multiples tensions d'origine étatique et non-étatique : S'agissant des tensions d'origine étatique, la plus importante est la revendication chinoise sur Taïwan, soumise à une pression militaire et diplomatique constante. Fortement armée et bénéficiant de la garantie américaine, récemment rappelée par Joe Biden, les tensions autour de Taïwan sont susceptibles de déclencher un conflit de grande ampleur. Mais les revendications chinoises vont au-delà de Taïwan. En effet, Pékin multiplie ses prétentions territoriales sur des îles et îlots de mer de Chine méridionale. La politique chinoise se ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Comme vous l'avez rappelé, Madame la présidente, la région indopacifique, qui recouvre deux océans et trois continents, est aujourd'hui une région stratégique, au centre de l'économie mondiale et des flux commerciaux. Le monde, en particulier l'Union européenne, en sont dépendants. Avec 60 % du PIB mondial, cette zone est la plus riche, elle rassemble les plus grandes économies de la planète. La croissance y est la plus forte et l'innovation y est la plus dynamique. Par sa puissance économique et industrielle, elle est au centre du commerce international. Elle abrite 16 des 20 plus grands ports mondiaux, par lesquels transitent des marchandises à ...

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 19/01/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Ma question porte sur la garde d'enfants. Vous avez évoqué les fortes améliorations qui ont eu lieu et avez brossé un panorama très complet de l'ensemble des dispositifs visant les mères de famille et aussi les pères, mais comment améliorer la garde des enfants ? Je sais que des actions ont été déployées par la MSA, mais, en milieu rural, il n'y a pas de place en crèche, voire pas de crèche du tout, et les assistantes maternelles ne sont pas forcément proches des exploitations agricoles. Avez-vous envisagé d'autres pistes afin de permettre aux agriculteurs et agricultrices de faire garder plus facilement leurs enfants, surtout en bas âge ? C'est un ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 18/01/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 12/01/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

La Boussole stratégique traduit l'ambition française de renforcer le pilier européen de la défense. Je m'interroge sur le développement de capacités d'innovation et de souveraineté technologique par le Fonds européen de défense, mis en place au 1er janvier 2021 afin de soutenir l'investissement dans la recherche en matière de défense ainsi que le développement d'équipements communs. Si sa création marque une avancée notable, le montant alloué, qui est de 8 milliards d'euros pour la période 2021-2027, soit 1,1 milliard d'euros par an, paraît faible au regard des objectifs de souveraineté technologique visés, et bien en deçà des 13 milliards ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 23/11/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Mesdames les rapporteures, votre rapport est très complet et vous avez effectivement présenté tout le panel des difficultés que peuvent rencontrer les familles, qu'il s'agisse de la garde des enfants ou de l'emploi des conjoints. Pourriez-vous évoquer les outils numériques ayant pour objectif une lisibilité des informations pour la famille ainsi que le guichet unique simplifiant l'accompagnement des militaires dans leurs démarches administratives ?

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/11/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

On s'est effectivement aperçu que de nombreux enfants souffrent de covid long, ce qui peut nuire à leur scolarité. Il est donc essentiel de les prendre en considération dans cette proposition de loi. S'agissant de l'amendement de Mme de Vaucouleurs, le problème des médecins généralistes, c'est qu'ils ne sont pas toujours bien informés sur le covid long. Il y a un gros travail à faire en la matière.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/11/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Nous proposons de renvoyer la définition des modalités de fonctionnement de la plateforme à un décret en Conseil d'État, après avis de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). Nous ne pouvons pas laisser ces patients s'organiser seuls sans le concours de la puissance publique : il est essentiel qu'ils soient pris en considération. Nous devons donc agir avec méthode, afin de nous assurer du succès de la plateforme.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/11/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Depuis de nombreux mois, des malades de la covid‑19 souffrent de symptômes persistants : fatigue intense, faiblesse musculaire, douleur aiguë dans les bras et les jambes, troubles digestifs, troubles cardiaques, troubles cognitifs, troubles neurologiques, problèmes dermatologiques... Plus de cent symptômes ont été répertoriés par les patients dès le mois de juin 2020. Ils sont révélateurs de séquelles à long terme, qui empêchent la reprise d'une vie normale, aussi bien professionnelle que privée. Le taux de malades développant un covid long s'élève à 10 %. Une étude anglo-saxonne l'a même évalué à 20 %. Ce sujet mérite donc toute notre ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 02/11/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 29/09/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 29/09/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 29/09/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

La planification et la qualité de la formation des personnels ont permis de faire de cette opération à risque un véritable succès. En raison des évolutions techniques, de nombreux défis apparaissent ; ainsi, un attentat réalisé par un drone est maintenant envisageable à l'occasion d'une opération d'exfiltration. Quelle stratégie adoptez-vous face à ces risques toujours plus nombreux et à ces nouvelles techniques pouvant mettre en péril une opération comme celle que vous venez de mener ? Avez-vous pensé que des dangers imminents étaient possibles durant cette opération d'exfiltration ?

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 28/09/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Co-rapporteure, avec Monica Michel-Brassart, de la mission d'information sur les enjeux de la défense en Indo-Pacifique, je soulèverai un problème géopolitique. La rupture du contrat avec l'Australie au profit des États-Unis montre l'affaiblissement de la stratégie d'influence de la France dans la zone indo-pacifique. Pourtant, ce contrat avait été remporté grâce à votre savoir-faire technologique d'excellence. Les pays de la zone cherchent naturellement leur indépendance et veulent profiter des opportunités économiques tout en se faisant des alliés pour défendre et protéger leur territoire. La résiliation du contrat est révélatrice des enjeux ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 28/09/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Co-rapporteure, avec Monica Michel-Brassart, de la mission d'information sur les enjeux de la défense en Indo-Pacifique, je soulèverai un problème géopolitique. La rupture du contrat avec l'Australie au profit des États-Unis montre l'affaiblissement de la stratégie d'influence de la France dans la zone indo-pacifique. Pourtant, ce contrat avait été remporté grâce à votre savoir-faire technologique d'excellence. Les pays de la zone cherchent naturellement leur indépendance et veulent profiter des opportunités économiques tout en se faisant des alliés pour défendre et protéger leur territoire. La résiliation du contrat est révélatrice des enjeux ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/06/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Ma question concerne elle aussi le contexte géopolitique en mer de Chine et dans la zone indo-pacifique, sujets sur lesquels Monica Michel-Brassart et moi-même menons une mission d'information. La mission Marianne a conduit notre sous-marin nucléaire d'attaque Émeraude à naviguer en mer de Chine. Depuis plusieurs années, la Chine étend de façon indirecte son influence militaire, et de manière directe son influence civile. Environ 1,5 million de nos ressortissants habitent entre Djibouti et la Polynésie française. Avec ma collègue Monica Michel-Brassart, nous avons pris part à l'exercice d'évacuation MAMBA, qui s'est déroulé récemment. Comment la ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 26/05/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 11/05/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 11/05/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 05/05/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Le suivi des dispositifs paritaires, souvent insuffisant, ne permet pas de s'assurer que les mesures sont mises en œuvre. La connaissance la plus large possible des avancées en matière d'égalité professionnelle est une première étape vers la réalisation d'une égalité effective. S'inspirant d'une recommandation du HCEFH, cet amendement préparé avec l'association Science-Po au Féminin prévoit que le suivi annuel est assuré par une administration pilote désignée au sein du ministère de l'économie, des finances et de la relance.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 05/05/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Le secteur public doit participer à l'accélération de l'égalité professionnelle et économique. Cette action doit être réelle, et c'est l'objet de cet amendement.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 05/05/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

La fonction publique doit être exemplaire en matière de parité, et la féminisation doit se poursuivre pour atteindre 50 % des primo‑nominations. En 2019, Marlène Schiappa, alors secrétaire d'État à l'égalité femmes‑hommes, entendait relever à 50 % le quota des femmes dans la fonction publique.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 05/05/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Le code de l'éducation prévoit la possibilité, pour les établissements scolaires, de conclure des accords de coopération avec les établissements universitaires. Nous proposons de prévoir des dispositions dans ces accords de coopération visant à favoriser une représentation équilibrée entre les femmes et les hommes parmi les filières d'enseignement. De fortes différences subsistent entre les établissements, et certaines filières reçoivent très peu de jeunes femmes. Nous souhaitons favoriser l'accès des jeunes femmes aux filières où elles sont très peu présentes.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 05/05/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Il s'agit d'étendre le bénéfice des places réservées pour la garde d'enfants aux personnes qui souhaitent poursuivre leurs études afin de leur permettre de concilier leur projet avec leur vie de famille. Je pense aux très jeunes mamans qui sont parfois encore lycéennes.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Pour simplifier les démarches des blessés de guerre, il est proposé d'attribuer automatiquement la médaille des blessés à tous les blessés, physiques ou psychiques, dont la maladie ou la blessure a été constatée au cours d'une guerre ou d'une opération extérieure. Actuellement, cette médaille doit faire l'objet d'une demande écrite.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Il ne s'agit en aucun cas d'ignorer l'encadrement – bien souvent, il accompagne la demande de réparation –, mais d'éviter les étapes administratives et médicales, les expertises successives. L'objet de ces amendements est de simplifier la procédure pour les blessés en rendant implicite le lien entre le SSA, le commandement et l'administration. J'ai constaté, avec Anissa Khedher, que dans certains corps d'armée, à la Légion étrangère notamment, les blessés ne rencontraient pas ces tracas administratifs car l'encadrement se saisissait de leur problème et qu'ils faisaient l'objet, dès le début, d'une prise en charge globale. Les blessés doivent ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Mon amendement prévoit que soient automatiquement considérés comme des blessures imputables au service les troubles psychiques diagnostiqués par le SSA à l'occasion d'opérations extérieures ou de guerre. Il a été rédigé en collaboration avec le rapporteur pour simplifier le dispositif initialement prévu par la proposition de loi et le rendre plus opérationnel.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Je tiens tout d'abord à saluer l'initiative de M. le rapporteur pour ce texte qui met en avant, après notre rapport, les difficultés que peuvent éprouver les blessés, physiques ou psychiques, à être reconnus. Ils doivent remplir de nombreux documents administratifs, se soumettre à des expertises médicales. Le parcours est encore plus compliqué pour un blessé psychique qui a besoin d'oublier ce qu'il a vécu, les images qui l'ont traumatisé. Or, un blessé psychique doit subir des expertises médicales au moment où sa blessure se révèle, puis trois ou six mois après, puis chaque année, au moment de la réévaluation de la pension. C'est très ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Merci aux deux co-rapporteures pour votre travail de grande qualité, très exhaustif, et qui nous permet de mieux comprendre le fonctionnement de nos forces au Sahel et l'engagement de nos militaires que je salue lors de cette audition. Je souhaite aborder un volet plus sociétal : dans le regard d'un peuple, toute force étrangère présente sur son sol peut être perçue comme une force d'occupation. Je voudrais savoir comment les forces françaises sont perçues, et pour maintenir notre amitié franco-sahélienne pour qu'elle perdure, comment devons-nous nous positionner dans cette zone ? Finalement, comment est vue l'arrivée de cette coalition européenne ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 24/03/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Je souhaite appeler votre attention sur la mission militaire française de liaison, active en zone d'occupation soviétique en Allemagne de 1947 à 1991. Elle assurait un soutien aux ressortissants français en République démocratique allemande (RDA), ainsi que des activités de reconnaissance et de renseignement sur les activités et les matériels du groupement des forces armées soviétiques en Allemagne de l'Est, au profit des forces armées françaises, mais également des armées britanniques et américaines. En remerciement des services rendus à la France lors de la guerre froide, le titre de reconnaissance de la Nation ne pourrait-il être accordé par ...

Consulter