Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et août 2022

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 440 triés par date — trier par pertinence

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Pour répondre à Nathalie Serre, il est tout à fait vrai que la Chine a une stratégie de « grignotage » des îlots en Mer de Chine méridionale, afin d'accroître sa ZEE et de sécuriser ses voies maritimes, utilisant à cette fin des flottes de pêcheurs soutenues par les puissants moyens de ses garde-côtes. La Chine met également en œuvre une autre stratégie hybride, basée sur l'influence économique et financière. Par les prêts qu'elle accorde, elle place les pays concernés dans sa dépendance, surtout si ceux-ci ne sont, au final, pas en mesure de les rembourser.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart André Chassaigne a posé de nombreuses questions auxquelles je vais m'efforcer de répondre. S'agissant de la crédibilité américaine, qui pourrait être remise en cause par des incursions non-autorisées dans les ZEE de ses alliés, même s'il s'agit d'incidents regrettables, je doute qu'ils remettent en cause, par eux-mêmes, la crédibilité américaine dans la région. Le vrai test de celle-ci sera, à mon sens, la réaction des États-Unis en cas d'incident grave impliquant Taïwan. Vous avez mentionné les nouvelles ambitions de l'Allemagne dans la région indopacifique. Que notre ami et partenaire allemand souhaite s'y investir plus est, de mon point de ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Pour répondre à la question de Marianne Dubois, nous avons assisté, lors de notre déplacement à La Réunion, à un exercice d'évacuation de ressortissants. Ce que nous avons constaté, c'est la nécessité, compte tenu de nos moyens limités sur place, de faire venir des renforts de métropole, ce qui rallonge considérablement le délai d'intervention alors qu'une telle opération d'évacuation exige, au contraire, une mobilisation rapide. C'est pourquoi l'une de nos propositions est, justement, de renforcer nos moyens prépositionnés dans la région, qui ont d'ailleurs commencé à l'être grâce à la LPM.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Enfin, dernière proposition : mobiliser l'Union européenne et ses États membres pour qu'ils s'impliquent plus fortement dans la région. L'Union européenne ne peut se désintéresser de ce qui se passe en Indopacifique compte tenu de l'ampleur des liens économiques qui l'unissent aux principales puissances de cette région. C'est également là que les grands problèmes globaux, à commencer par le changement climatique, trouveront ou pas une solution. En Indopacifique comme ailleurs, l'Union européenne doit défendre ses valeurs et ses intérêts par l'ensemble des moyens à sa disposition. L'Union européenne doit mobiliser les moyens de ses États-membres ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart La troisième proposition porte sur le renforcement des capacités militaires françaises dans la région. Malgré l'éloignement géographique, la France dispose dans la région indopacifique de moyens miliaires stratégiques. De plus, elle projette à l'occasion d'exercices nationaux ou plurilatéraux, ses forces aériennes et maritimes, en prenant appui sur ses territoires ultramarins. Cette présence militaire régulière illustre et défend la souveraineté française, tout en assurant le respect de principes tels que la liberté de circulation maritime ou la protection de l'environnement. Il n'en reste pas moins que ces moyens militaires, cohérents avec la ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart La stratégie française reste, à nos yeux, effectivement pertinente, raison pour laquelle l'une de nos propositions est, de la poursuivre et de la renforcer. En effet, notre première proposition est la poursuite, par la France de sa stratégie actuelle qui vise à dépasser la rivalité sino-américaine en traitant de l'ensemble des sujets : économie, environnement, climat, connectivité, santé etc. avec l'ensemble des États de la zone. La France tente de maintenir un équilibre entre la Chine et les États-Unis. Néanmoins, équilibre ne veut pas dire équidistance et l'Amérique reste un allié majeur, en Indopacifique comme ailleurs dans le monde. En ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart D'où viendrait l'étincelle qui embraserait la région ? De toute évidence, Taïwan est le sujet le plus épineux dans le bras de fer stratégique dans lequel sont engagés la Chine et les États-Unis. À court terme, la Chine ne semble pas prête à déclencher une opération contre Taïwan, de nature à créer une guerre contre les Américains. Cela ne présage pas de ce qui pourrait se passer d'ici 8 à 10 ans. Pour le moment la Chine développe une politique des zones grises, c'est-à-dire, elle pousse à son avantage sans outrepasser le seuil du conflit afin d'intimider les Taïwanais. À long terme l'enjeu est la capacité des États-Unis à maintenir un ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Deuxième conséquence, il en découle une complexification de l'architecture régionale de sécurité. L'alliance AUKUS a été créée dans une région marquée par une série d'alliances conclues de longue date, lesquelles constituent une architecture de sécurité qu'elle est susceptible de complexifier. Cette architecture régionale de sécurité est constituée, d'une part, par des accords de défense bilatéraux, principalement avec les États-Unis et, d'autre part, par des associations ou des dialogues plurilatéraux, impliquant ou non les États-Unis (ASEAN, ADMM+, QUAD…) dont l'objet va au-delà des questions de défense et de sécurité. Or, la ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Finalement, la seule certitude à ce jour, c'est que l'alliance AUKUS est le nom d'un alignement que l'on pourrait qualifier de nouveau et total de l'Australie sur la position des États-Unis, en rupture avec la volonté de souveraineté à l'origine du choix de la France en 2016. Pour autant, cette alliance n'est pas nouvelle car depuis 1951, l'ANZUS lie l'Australie, les États-Unis et la Nouvelle-Zélande. Importantes pour l'Australie, les conséquences d'AUKUS le sont plus encore pour la région et pour le monde. Celles-ci font l'objet d'une analyse approfondie dans notre rapport. La première conséquence de l'alliance AUKUS, est une bipolarisation croissante ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart C'est dans ce contexte qu'est intervenu un événement majeur à la fois pour la région Indopacifique et pour notre pays, mais également pour nos travaux, qui s'en sont trouvés bouleversés. Le 15 septembre 2021, les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie ont annoncé leur nouvel engagement dans une alliance militaire connue sous le nom d'AUKUS. Cette annonce a entraîné la remise en cause du partenariat stratégique entre la France et l'Australie et la dénonciation du contrat de l'entreprise Naval Group pour la construction de douze sous-marins australiens. Vous le savez, en 2016, le gouvernement australien a choisi Naval Group pour la fourniture de douze ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Dans ce contexte, la région indopacifique subit de multiples tensions d'origine étatique et non-étatique : S'agissant des tensions d'origine étatique, la plus importante est la revendication chinoise sur Taïwan, soumise à une pression militaire et diplomatique constante. Fortement armée et bénéficiant de la garantie américaine, récemment rappelée par Joe Biden, les tensions autour de Taïwan sont susceptibles de déclencher un conflit de grande ampleur. Mais les revendications chinoises vont au-delà de Taïwan. En effet, Pékin multiplie ses prétentions territoriales sur des îles et îlots de mer de Chine méridionale. La politique chinoise se ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart, rapporteure

Laurence Trastour-Isnart Comme vous l'avez rappelé, Madame la présidente, la région indopacifique, qui recouvre deux océans et trois continents, est aujourd'hui une région stratégique, au centre de l'économie mondiale et des flux commerciaux. Le monde, en particulier l'Union européenne, en sont dépendants. Avec 60 % du PIB mondial, cette zone est la plus riche, elle rassemble les plus grandes économies de la planète. La croissance y est la plus forte et l'innovation y est la plus dynamique. Par sa puissance économique et industrielle, elle est au centre du commerce international. Elle abrite 16 des 20 plus grands ports mondiaux, par lesquels transitent des marchandises à ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/02/2022 : Évaluation de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Chaque citoyen doit pouvoir bénéficier d'une formation de qualité et surtout de choix et d'orientations quant à son avenir professionnel. Choisir un métier est une décision importante, qui aura des effets toute la vie. Il faudrait améliorer l'information que reçoivent nos jeunes au sein des établissements scolaires, et aussi lors des stages qu'ils effectuent. Faire un seul stage en troisième ne permet pas de bien connaître les différents métiers ; souvent, ces stages sont d'ailleurs réalisés dans le territoire de proximité du jeune, proche de sa famille, de ses parents. Cela l'empêche de connaître des métiers différents, notamment ceux qui sont ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/02/2022 : Évolution de la santé psychique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

L'évolution de la santé psychique dans le contexte de la crise sanitaire mérite toute notre attention. Au cours des deux dernières années de pandémie, de multiples stratégies ont été appliquées pour limiter les risques sanitaires et les restrictions qu'elles comportaient ont eu des conséquences lourdes pour une partie importante de la population. Certes, le virus est toujours là et il faut maintenir une certaine vigilance mais à l'aide d'outils élaborés à travers un dialogue avec les acteurs de terrain. Les indicateurs révèlent un accroissement des troubles psychiques. Chaque jour, des psychologues alertent sur l'augmentation des demandes de ...

Consulter

Question orale du 01/02/2022 : Suicides de policiers

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Ces tragédies nous rappellent une triste réalité : les conditions de travail de la police sont de plus en plus difficiles, voire insupportables. Les effectifs sont insuffisants, et les policiers sont pris pour cibles dans de nombreuses cités, mais aussi stigmatisés par certains hommes politiques. Il est inadmissible que certains élus de la République tiennent des propos haineux envers nos forces de l'ordre. Notre police mérite toute notre considération : elle est la garantie de notre sécurité et de l'intégrité du territoire dans un contexte de tensions croissantes et d'explosion de la délinquance. Elle garantit la présence de la République dans des ...

Consulter

Question orale du 01/02/2022 : Suicides de policiers

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Monsieur le Premier ministre, depuis le 1er janvier, onze policiers se sont donné la mort. Je souhaite que nous ayons une pensée pour eux, pour leurs familles et pour leurs camarades.

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 19/01/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Ma question porte sur la garde d'enfants. Vous avez évoqué les fortes améliorations qui ont eu lieu et avez brossé un panorama très complet de l'ensemble des dispositifs visant les mères de famille et aussi les pères, mais comment améliorer la garde des enfants ? Je sais que des actions ont été déployées par la MSA, mais, en milieu rural, il n'y a pas de place en crèche, voire pas de crèche du tout, et les assistantes maternelles ne sont pas forcément proches des exploitations agricoles. Avez-vous envisagé d'autres pistes afin de permettre aux agriculteurs et agricultrices de faire garder plus facilement leurs enfants, surtout en bas âge ? C'est un ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 18/01/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 12/01/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

La Boussole stratégique traduit l'ambition française de renforcer le pilier européen de la défense. Je m'interroge sur le développement de capacités d'innovation et de souveraineté technologique par le Fonds européen de défense, mis en place au 1er janvier 2021 afin de soutenir l'investissement dans la recherche en matière de défense ainsi que le développement d'équipements communs. Si sa création marque une avancée notable, le montant alloué, qui est de 8 milliards d'euros pour la période 2021-2027, soit 1,1 milliard d'euros par an, paraît faible au regard des objectifs de souveraineté technologique visés, et bien en deçà des 13 milliards ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/01/2022 : Outils de gestion de la crise sanitaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

…qu'il ne s'agit pas d'un vaccin, mais d'un traitement, car l'ARN messager vient se fixer sur la cellule et l'empêche d'être contaminée par le virus, sans l'empêcher de développer une immunité. Or, on perd cette immunité, puisqu'il faut refaire le vaccin régulièrement. Il me semble donc que vous qualifiez de vaccin un traitement contre la covid-19.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/01/2022 : Outils de gestion de la crise sanitaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Je ne remets pas en cause son efficacité ni le fait qu'il empêche les patients de partir en réanimation et atténue les effets du virus qu'ils subissent. Cependant, j'ai l'impression…

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/01/2022 : Outils de gestion de la crise sanitaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Or le vaccin dont il est ici question doit être refait tous les quatre mois et n'immunise pas réellement, puisque la personne vaccinée peut quand même être contaminante.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/01/2022 : Outils de gestion de la crise sanitaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

On le pratique une fois, on peut le faire une deuxième fois, puis on fait un rappel dix ans plus tard – parfois cinq, en fonction des vaccins.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/01/2022 : Outils de gestion de la crise sanitaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Il vise à alléger le dispositif pour que la vie des citoyens soit plus libre et que chacun puisse librement se déplacer et avoir une vie culturelle et sportive, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Je parlerai simplement, avec mes humbles connaissances de préparatrice en pharmacie. Un vaccin est un virus qui a été atténué ou désactivé.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/01/2022 : Outils de gestion de la crise sanitaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Il s'oppose à l'instauration du passe vaccinal pour les mineurs. Il n'est en effet pas souhaitable d'adopter une stratégie qui priverait nos jeunes d'une vie sociale et d'activités culturelles ou sportives. En outre, le bénéfice individuel du vaccin n'est pour eux absolument pas constaté, et le fait de n'être pas vacciné leur permet également de se créer une véritable immunité naturelle, ce qui me semble essentiel.

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/01/2022 : Outils de gestion de la crise sanitaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Je ne remets pas en cause l'obligation vaccinale, ni même l'efficacité du vaccin, mais le modèle de société que vous avez créé : une société où l'on impose, où l'on refuse l'accès à des lieux publics, où l'on introduit un véritable clivage entre les citoyens, où les enfants ne peuvent plus adhérer à des associations ou clubs sportifs parce qu'ils ne sont pas vaccinés. Voilà ce contre quoi je proteste : non pas contre le vaccin, mais contre cette société que vous créez, une société clivée entre vaccinés et non-vaccinés, où il existe une grande différence de traitement entre les citoyens et où le vivre-ensemble n'existe plus – ce qui ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/11/2021 : Emploi des travailleurs expérimentés jusqu'à la retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Elle a invoqué pour cela le respect du dialogue social. Pourtant, lorsqu'il a fallu tordre le bras aux partenaires sociaux pour leur faire renégocier la convention UNEDIC, en 2018, il n'était pas question de respecter ce dialogue ; quand il a fallu lancer la réforme de l'assurance chômage non plus. Il a été dit en commission que le Gouvernement et la majorité se battent depuis cinq ans contre le chômage des travailleurs expérimentés. Mais alors, pourquoi le chômage des 50 ans et plus est-il le seul à connaître une telle augmentation, selon les indicateurs de Pôle emploi d'octobre 2021 ? Il nous faut passer de la parole aux actes. Le label 50+, ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/11/2021 : Emploi des travailleurs expérimentés jusqu'à la retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Il est bien triste que la majorité ait décidé de vider de sa substance une proposition de loi de cette importance.

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/11/2021 : Emploi des travailleurs expérimentés jusqu'à la retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Elle a ainsi supprimé les indicateurs de l'emploi des travailleurs expérimentés dans les entreprises de plus de 500 salariés, l'intégration de l'emploi des travailleurs expérimentés dans la convention UNEDIC visant à améliorer leur prise en charge spécifique par Pôle emploi, ou encore le renforcement du cumul emploi-retraite.

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/11/2021 : Emploi des travailleurs expérimentés jusqu'à la retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

La question de l'emploi des travailleurs expérimentés est essentielle, tant pour ceux-ci que pour notre pays. En 2019, le taux d'emploi des 55-64 ans n'était que de 53 %. Pourtant, être un travailleur expérimenté, c'est avoir des compétences et une expérience reconnues. Il est inadmissible qu'un travailleur expérimenté ait peur de perdre son travail parce qu'incontestablement il aura moins de chances d'en retrouver un et que la probabilité de connaître le chômage de longue durée est plus forte pour lui que pour les salariés plus jeunes. Cette discrimination à l'emploi liée à l'âge est intolérable ! En outre, comme nous l'avons constaté au cours ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/11/2021 : Plateforme de référencement et de prise en charge des malades chroniques de la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Depuis de nombreux mois, des malades de la covid-19 souffrent de symptômes persistants. Fatigue intense, faiblesses musculaires, douleurs aiguës dans les bras et les jambes, troubles digestifs et intestinaux, troubles cardiaques, troubles cognitifs, troubles neurologiques, problèmes dermatologiques : plus de cent symptômes ont été répertoriés par les patients dès le mois de juin 2020. Ces symptômes sont révélateurs de séquelles à long terme empêchant la reprise d'une vie normale, qu'elle soit professionnelle ou privée. Les conséquences sont telles que, plusieurs mois après avoir contracté la covid-19, les patients restent épuisés, atteints ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 23/11/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Mesdames les rapporteures, votre rapport est très complet et vous avez effectivement présenté tout le panel des difficultés que peuvent rencontrer les familles, qu'il s'agisse de la garde des enfants ou de l'emploi des conjoints. Pourriez-vous évoquer les outils numériques ayant pour objectif une lisibilité des informations pour la famille ainsi que le guichet unique simplifiant l'accompagnement des militaires dans leurs démarches administratives ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/11/2021 : Reconnaissance et réparation des préjudices subis par les harkis

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Il vise à inclure l'ensemble des harkis et autres personnes anciennement de statut civil de droit local dans le champ de cette reconnaissance. En effet, certains harkis sont arrivés en France par leurs propres moyens et, n'ayant pas séjourné dans des structures d'accueil, ont connu la plus grande précarité. Le préjudice est bien réel, et ces personnes doivent être indemnisées. Limiter cette loi à l'espace déterminé des structures d'hébergement et de transit les exclurait, alors qu'ils ont vécu des moments très durs.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/11/2021 : Reconnaissance et réparation des préjudices subis par les harkis

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Il vise à inclure les ayants droit parmi les personnes à l'égard desquelles l'État a commis une faute. La deuxième génération a subi une perte de chance caractérisée du fait des conditions de vie dans certaines structures d'hébergement et de l'absence de scolarisation. Il y a eu rupture d'égalité avec les autres citoyens et enfants de la République.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/11/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

On s'est effectivement aperçu que de nombreux enfants souffrent de covid long, ce qui peut nuire à leur scolarité. Il est donc essentiel de les prendre en considération dans cette proposition de loi. S'agissant de l'amendement de Mme de Vaucouleurs, le problème des médecins généralistes, c'est qu'ils ne sont pas toujours bien informés sur le covid long. Il y a un gros travail à faire en la matière.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/11/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Nous proposons de renvoyer la définition des modalités de fonctionnement de la plateforme à un décret en Conseil d'État, après avis de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). Nous ne pouvons pas laisser ces patients s'organiser seuls sans le concours de la puissance publique : il est essentiel qu'ils soient pris en considération. Nous devons donc agir avec méthode, afin de nous assurer du succès de la plateforme.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 17/11/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Depuis de nombreux mois, des malades de la covid‑19 souffrent de symptômes persistants : fatigue intense, faiblesse musculaire, douleur aiguë dans les bras et les jambes, troubles digestifs, troubles cardiaques, troubles cognitifs, troubles neurologiques, problèmes dermatologiques... Plus de cent symptômes ont été répertoriés par les patients dès le mois de juin 2020. Ils sont révélateurs de séquelles à long terme, qui empêchent la reprise d'une vie normale, aussi bien professionnelle que privée. Le taux de malades développant un covid long s'élève à 10 %. Une étude anglo-saxonne l'a même évalué à 20 %. Ce sujet mérite donc toute notre ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/11/2021 : Vigilance sanitaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Depuis deux ans, les jeunes sont restés sans pratique sportive et les associations sportives ont vu diminuer de 50 % le nombre d'inscriptions de mineurs de plus de 12 ans. Il est donc vraiment nécessaire de supprimer le passe sanitaire pour les activités sportives, afin que nos jeunes puissent retrouver une activité normale, faire du sport et sortir, et qu'ils ne restent pas chez eux, devant les écrans de télévision ou d'ordinateur, ou devant leur téléphone.

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/11/2021 : Vigilance sanitaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Cet amendement vise à supprimer l'article 1er , afin que les Français puissent retrouver leur liberté individuelle et que le Parlement puisse faire correctement son travail et légiférer lorsque cela est nécessaire plutôt que d'être privé de ses droits comme le sont actuellement nos concitoyens.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 02/11/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurence Trastour-Isnart

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter